Emsee Labs of Canada

Technique de Prise d’Empreinte

En observant qu’il n’existe pas deux oreilles de formes identiques, il est aussi vrai que peu de professionnels prennent une empreinte exactement de la même façon. Ce qui suit, n’est que l’aperçu de seulement une technique qui a fait ses preuves pour l’obtention d’une bonne empreinte.

Cliquez sur l'image pour l'étendre à taille grand.

Avant de procéder à la prise d’une empreinte, il est nécessaire de se familiariser avec l’anatomie de l’oreille. Vous devez également expliquer au patient la façon dont vous allez procéder. Avant de commencer, assurez-vous que le patient sera confortable et à son aise. Il ne faut surtout pas qu’il soit tendu.

Muni de votre otoscope, examinez soigneusement le canal auditif. En cas d’infection, d’épanchement ou d’accumulation de cérumen, N’ALLEZ PAS PLUS LOIN. Référez votre patient chez son médecin traitant. S’il y a poils dans l’oreille, coupez-les avec ciseaux bien affûté. Procédez à la prise d’empreinte seulement lorsque le canal auditif est propre et qu’il n’y a pas de contre-indications.

Insérez un protège-tympan en coton ou en mousse. Sa dimension doit être suffisante pour bien obstruer le canal auditif. Il doit être plus petit que l’ouverture de l’entrée du canal auditif afin que vous puissiez dépasser le deuxième coude du canal. Par contre, il doit être assez gros pour ne pas permettre du matériel de passer à travers, ce qui produirait un moulage défectueux par mauvais remplissage. Étirez la conque doucement afin de bien dégager l’ouverture du canal et insérez le protège-tympan dans le canal auditif puis poussez-le avec l’extrémité de votre bâton lumineux jusqu’à il dépasser le deuxième coude de le canal.

Le moment est arrivé de préparer le matériel à empreinte. Il est important de suivre soigneusement les instructions sur l’emballage. Que vous utilisiez une matérielle silicone ou une combinaison Monomère/Méthacrylate telle que l’Audalin, mélangez bien les composants. Avec Audalin, prenant soin de toujours additionner la poudre au liquide. Chargez la seringue et amorcez son action pour évacuer l’air qui pourrait s’y trouver. Agissez rapidement pour éviter que le matériel ne fige avant d’être en place.

Introduisez le bec de la seringue dans le canal auditif et appuyez doucement sur le poussoir. Au fur et à mesure que le canal se remplit, la seringue se retire lentement suite à la pression du matériel. Maintenez le bec de la seringue dans le canal avec une pression continue, jusqu’à ce que le creux de l’oreille soit plein, puis dirigez le bec de la seringue dans la partie de l’hélix en prenant soin de bien remplir cette partie également. Il peut être utile d’aider l’oreille à reprendre sa forme naturelle. La conque doit être bien remplie, avec assez de matériel pour couvrir toute l’oreille. Il ne doit pas y avoir de vide visible dans la partie du tragus, la partie du pont ou à la partie arrière de la conque. Laissez durcir le matériel au moins le temps indiqué par le fournisseur, ou jusqu’à ce qu’il résiste à la pression de l’ongle.

Dégagez l’empreinte en libérant le matériel de l’oreille externe. Pour extraire le moulage, tirez doucement DU BAS VERS LE HAUT. L’empreinte et le protège tympan se dégageront du canal auditif en une seule pièce. Ne séparez pas le protège tympan de l’empreinte.

Vérifiez soigneusement que l’empreinte ne présente aucun vide, et que la longueur est suffisant pour la surdité de votre client, généralement dépasser le 2eme coude. Au besoin, recommencez immédiatement. Si les poils déformer l’empreinte, couper-les avec ciseaux ou un rasoir rotatif. Souvenez-vous que le laboratoire ne peut que reproduire le modèle reçu. Une mauvaise empreinte donnerait un mauvais embout. D’abord et avant tout c’est votre propre temps que vous épargniez en vous assurant de la qualité de l’empreinte.

Conseils pour une meilleure empreinte

  • Est-ce que l’empreinte est remplie, douce et complète sans qu’il y ait aucune cavité, soudure ou plis?
  • Est-ce que la conque et le canal reproduisent exactement la forme de l’oreille?
  • Est-ce que l’étanchéité est complète au tragus et dans la partie intermédiaire du tragus?
  • Est-ce que la longueur du canal dépasse le deuxième coude suivi du protège tympan? N’oubliez pas que l’empreinte peut être utile seulement au le premier endroit que le protégé tympan est exposé, malgré la longueur après ce point.
  • Est-ce que la fosse triangulaire est bien remplie dans le bord intérieur et extérieur?

S’il y a des surfaces luisantes sur l’impression en silicone ou si l’impression en Audalin vous semble semi-transparente ou huileuse, une nouvelle empreinte devrait être prise. S’il y a trop de poils dans le canal auditif, ces poils devraient être coupés avant de prendre l’empreinte car ceux-ci pourraient faire interférence à l’étanchéité. Vous devez tenir compte qu’il prend moins de temps de refaire une empreinte que ça prend à faire refaire un embout. Si votre taux de retour est plus haut que 10%, examinez de très près la qualité de vos empreintes avant de les expédier.